in

Quand Rama Yade enfermait son mari pour qu’il n’aille pas voter

Rama Yade

[dropcap type=”1″]R[/dropcap]ama Yade a halluciné hier sur le plateau de “C à Vous”. Habituée à garder sa vie privée bien… privée, l’ex-Secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy est tombée des nues lorsqu’elle a découvert que son mari, Joseph Zimet, avait donné une courte interview à l’émission de France 5.

Votre mari est haut-fonctionnaire à la défense. Il est de gauche. Il a accepté de nous recevoir, explique Anne-Sophie Lapix à une Rama Yade gênée et incrédule. “Non. Vous plaisantez. Jamais il ferait ça”, s’étonne-t-elle. Et si. Lui qui se présente de gauche a simplement parlé de leurs divergences politiques, sur un ton léger.

“Ma femme m’a enfermé à clé”

Un mari qui en a surtout profité pour livrer une anecdote surprenante sur sa tendre épouse. “En 2007, ma femme m’a enfermé à clé à la maison le jour du second tour. Je n’ai donc pas pu aller voter, révèle Joseph Zimet. Je n’aurais sans doute pas voté pour son candidat. Je pense que c’était un acte manqué plus qu’un acte volontaire de sa part”. On connaissait la caractère bien trempé de Rama Yade, de là à l’imaginer en tortionnaire…

Sur le plateau, la vice-présidente du Parti Radical n’en revenait toujours pas. “Alors ça… Vous êtes sur que c’est le vrai ? Parce que… Jamais, il n’aurait fait… Jusqu’à présent, on a tenu… Ce n’est pas un homme public”, bredouille-t-elle. En voilà un qui a dû se prendre une soufflante en rentrant à la maison.

What do you think?


Warning: explode() expects parameter 2 to be string, array given in /home/buzzinbo/www/wp-content/plugins/snax/includes/votes/template.php on line 32

Warning: array_merge(): Argument #2 is not an array in /home/buzzinbo/www/wp-content/plugins/snax/includes/votes/template.php on line 32
0 points
Upvote Downvote

Written by Buzzinbox.fr

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

VIDEO – Cette coiffeuse travaille entièrement nue

Deux ferries jouent “Happy Birthday” à la corne de brume