Si les classiques Disney avaient vu le jour en 2017

Si les classiques Disney avaient vu le jour en 2017

Les personnages des classiques Disney ont certes leur lot de problèmes à gérer, en général. Mais franchement, par rapport à ce qu’ils auraient connu aujourd’hui, c’est « peanuts ». Pour sa série satirique « Alt Disney », le graphic artist Tom Ward se sert de nos chers héros d’enfance. Une façon habile de nous confronter à l’état du monde actuel.

Pollution, maltraitance, hyper-connexion…

Bon il faut le reconnaître, en ce moment on rencontre moins de sorcières qui veulent absolument vous faire bouffer une pomme empoisonnée ou de Reine de Coeur qui rêve de vous couper la tête. Par contre en 2017, nos chers personnages seraient (encore davantage) confrontés à des problèmes type pollution, maltraitance animale, société de (sur)consommation, alimentation douteuse, désocialisation, sécurité, vie hyper-connectée… On est en effet loin du conte de fées.

Instagram I Facebook I Twitter

Aladin, Jasmine et le Génie (mais pas du ménage)

Alice au Pays des Merveilles

Ariel et Eurêka, La Petite Sirène

Baloo et Mowgli, Le Livre de la Jungle

Cendrillon et son geek de Prince Charmant

Dumbo confronté au trafic d’ivoire

Gaston et Lefou en mode Mariage pour tous

Tigrou, Mufasa et Shere-Khan

Peter Pan et la CCTV

Geppetto, Pinocchio et son selfie-stick

Partie de chasse à courre pour Robin des Bois

Taram cherche un tuto pour déplanter son épée